• LOGIN
  • Votre panier est vide.

Le principe des heures planétaires

Dans les pratiques occultes, les heures planétaires sont vraiment très importantes car ce sont elles qui vont indiquer à quel moment il est le plus opportun d’exécuter certains travaux. On peut même dire que c’est l’efficacité même d’un acte qui dépend, entre autre, du choix de la bonne heure. Ce savoir est très ancien, les premières traces ont été trouvé dans le bassin mésopotamien, sur des zodiaques sumériens inscrits sur des tablettes. A ce jour, le plus grand artefact représentant les heures planétaires est le Zodiaque de Dendérah provenant du temple de Hathor en Égypte. Il y a aussi un artefact au temple d’Abydos mais bien moins ornementé. On retrouve aussi les heures planétaires chez les Mayas et en Chine, preuve qu’il y a eu un partage des connaissances au travers certainement d’un enseignement commun.

Pour faire ces calculs, les anciens se sont basés sur la Terre comme centre de notre système solaire et non le Soleil comme en sciences. C’est aussi grâce à l’observation des astres qu’ils ont attribué les noms des jours de la semaine. Ainsi, le lundi, ou Lunae dies en latin, est le jour de la Lune car c’est le premier astre que l’on voit au lever du soleil précisément ce jour-là. Le mardi, ou Marti dies, est le jour de Mars. Le mercredi, ou Mercurii dies, est le jour de Mercure. Le jeudi, ou Jovis dies, est le jour de Jupiter. Le vendredi, ou Veneris dies, est le jour de Vénus. Le samedi, ou Saturni dies, est le jour de Saturne. Le dimanche quand à lui correspond au Soleil, l’astre qui illumine, car c’est le jour du seigneur ou le dies Dominicus.

Avant de vous expliquer comment calculer soi-même les heures planétaires, bien que des logiciels de calcul existent, il est fondamental de comprendre l’intérêt de leur application. En magie, on accorde une grande importance aux influences des énergies lunaires, à la lumière qui s’en dégage. Et bien, pour les heures planétaires, c’est un peu le même principe, sauf que l’on parle ici de correspondance. L’entité qui doit être évoquée ou invoquée évolue sur une sphère planétaire particulière, et si vous pratiquez le bon rituel dans le bon créneau horaire, vous avez ainsi un maximum de chance d’obtenir ses faveurs, car elle percevra directement votre demande.

Imaginons que vous souhaitez être placé sous la protection de la Grande Déesse qui évolue sur la sphère lunaire. Votre rituel sera au maximum de son potentiel si vous l’exécutez un lundi, à l’heure de la lune et en pleine lune. Mais à défaut, il sera aussi effectif si il est pratiqué un lundi à l’heure de la lune ou tout autre jour à l’heure de la lune. Tout dépend de votre force de conviction et d’intention, ainsi que votre capacité à ritualiser. Respecter les jours et les heures, c’est comme utiliser la ligne directe de l’entité, c’est plus efficace. En terme de correspondance, ne faites pas l’erreur de vous dire que la Grande Déesse a pour équivalent Isis, qu’elle-même peut-être aussi Vénus. Que par défaut, votre rituel de protection fonctionnera aussi parfaitement un mardi, jour de Mars et donc de la guerre, à l’heure de Vénus, qui elle est plus appropriée pour les relations amoureuses… Quitte à ce que cela ne fonctionne pas, autant ne pas faire de bêtise dès le départ.

Comment calculer les heures planétaires?

Une journée est découpée en deux parties avec 12 heures de jour et 12 heures de nuit, vous allez retrouver 4 fois chaque planète, 2 fois durant les heures de jour et 2 autres fois durant les heures de nuit. Je parle ici d’heures planétaires et non pas de notre heure contemporaine de 60 minutes. C’est un concept que vous pouvez désormais oublié car les heure planétaires peuvent faire plus ou moins de 60 minutes, selon la saison et si c’est le jour ou la nuit. Pour calculer les 12 heures planétaires de la journée, on va se baser sur l’heure de lever et du coucher du soleil du lieu où vous êtes. Ainsi, au mois de juin en France, les heures planétaires du jour auront une durée supérieure à 60 minutes et celles de la nuit, inférieures car c’est l’été, les journées sont plus longues dans l’hémisphère nord de notre planète. A la même date, les heures planétaires du jour seront plus courtes en Afrique du Sud car c’est l’hiver. Les journées étant plus courtes et les nuits plus longues, ce sont les heures planétaires de la nuit qui seront plus longues.

Il faut retenir qu’une heure planétaire se calcule en fonction des heures de lever et de coucher du soleil et du lieu où vous êtes ou bien de là où va être exécuté les travaux. Attention au décalage horaire!!

Par exemple, aujourd’hui mardi 21 juin 2016 en France.

  • Le soleil s’est lever à 6h20 et se couchera à 21h48, ce qui me donne 15 heures et 28 minutes d’ensoleillement. Heure du coucher – heure du lever = durée totale des heures de jours, soit 21h48 – 6h20 = 15h28
  • Traduire la durée des heures de jour en minutes. 15 heures x 60 minutes = 900. N’oubliez pas de rajouter les minutes restantes, 900 + 28 = 928 minutes
  • 928 minutes / 12 heures de jours= 77 minutes. Traduire en heure, une heure = 60 minutes, donc 77 – 60 = 17. Une heure planétaire en journée aujourd’hui dure 1 heure et 17 minutes.
  • Nous sommes mardi, la première heure aujourd’hui est celle de Mars, de 6h20 à 7h37, la deuxième heure est celle de Mercure de 7h37 à 8h54 et ainsi de suite dans l’ordre des planètes tel qu’énumérées plus haut.

Pour le calcul des heures de nuit, c’est exactement la même chose, sauf que nous prenons en référence l’heure du coucher du soleil du jour-même et l’heure de lever du lendemain.

J’attire votre attention sur deux paramètres importants. Le premier, lorsque vous calculez, pensez à prendre comme référence une heure soit 60 minutes et non pas 100… Il peut arriver que l’on commette l’erreur et cela fausse tous les calculs. Le deuxième conseil concerne les logiciels de calcul ou bien les applications mobile. Ne commencez jamais à la minute près, car il peut y avoir des décalages de quelques minutes selon les heures de lever et de coucher prises pour référence. Laissez vous 5 minutes pour être certain de bien amorcer le rituel dans la bonne heure, c’est le plus important lorsque l’on pratique. Débutez dans l’heure qui correspond, vous pouvez en revanche déborder, cela n’aura aucune incidence si il s’agit du même acte.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

0 reponse sur "Le principe des heures planétaires"

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Abonnez-vous à la Magie est en Vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article.

-La Magie est en Vous-Tous Droits Réservés 2017-