• LOGIN
  • Votre panier est vide.

Les offrandes en rituel

Il existe deux courants de pratiques rituéliques d’où découlent ensuite diverses tendances magiques, il s’agit de la haute magie et de la basse magie. Chacun de ces courants présente des codes bien spécifiques en ce qui concernent les offrandes qu’il faut impérativement respecter sous peine de voir ses travaux ne pas aboutir correctement.

En ce qui concerne la haute magie, c’est vraiment très facile car il n’y a aucune offrande à faire. Les intelligences supérieures qui sont sollicitées répondront favorablement à la demande du haut mage si celui-ci respecte les codes. Chercher à offrir une offrande est même considéré comme sceller un pacte avec les esprits, ce qui n’est pas du tout accepté en haute magie.

Pour autant, en dehors de tous rituels, le haut mage peut toujours déposer des offrandes dans son temple en remerciement de l’aide que lui apporte les intelligences supérieures. Il faut considérer cette offrande comme un cadeau à un ami après qu’il vous ait rendu un service. Il s’agit d’un acte de bienveillance qui favorise les relations « sociales ».

En haute magie, le mage impose sa volonté auprès des esprits contrairement en basse magie où le sorcier se met au niveau des esprits pour obtenir leur faveur. Je tiens à préciser qu’il ne faut pas voir dans cette différence de traitement des relations sociales entre esprits et pratiquants une différence de qualité. Il s’agit uniquement de deux façons de ritualiser auprès d’esprits complètement différents dans leur fonctionnement.

Ces esprits vivent autour de nous et bien que leur fréquence vibratoire soit plus élevée que la notre, de telle façon à ce qu’ils ne soient pas dans la matière, ils ont le besoin d’être nourri et c’est le but des offrandes. Plus un esprit en basse magie est sollicité, plus il est puissant cela provient en partie des offrandes qu’il va recevoir lors des rituels.

La grande question maintenant est pourquoi et comment les esprits peuvent se nourrir des offrandes que nous lors offrons puisqu’ils sont désincarnés?

Je n’aborderai pas dans cet article la notion des sacrifices car cela mérite d’être longuement développé afin qu’il n’y ait pas de confusion dans votre tête.

En premier lieu, il convient de préciser que les offrandes ne sont pas uniquement d’ordre alimentaire. Il arrive ainsi parfois, que pour obtenir les faveurs d’un esprit, nous devons lui offrir des objets de notre monde bien matérialiste.. Ainsi nous pouvons être emmené à déposer des pièces bien particulières de part leur symbolisme, leur couleur ou leur matière comme une coupe en argent ou des vêtements en soie, des bijoux…

Lorsque nous sollicitons régulièrement le même esprit pour nous-même, les objets restent disposés sur l’autel en permanence. Si nous le faisons pour une tierce personne, les objets sont présentés à chaque séance uniquement. Il s’agit ici de cadeaux que vous offrez à l’entité, ils ont été acheté exprès et ne seront jamais utilisé à d’autre fin. Ils appartiennent à l’esprit, ce qui explique que parfois le coût d’un rituel est particulièrement élevé, ceci est dû à la valeur des offrandes.

Les objets que vous avez offert ne sont pas nécessairement récupérés, bien que cela arrive. L’esprit en fait ce qu’il veut ensuite, il se manifestera auprès de vous le cas échéant si il y avait une consigne particulière.

L’odeur joue un grand rôle dans les rituels, on le constate déjà par le choix des encens qui permettent de faire vibrer l’espace de travail à des fréquences favorables pour la venue des esprits sollicités. Le parfum est important aussi, toujours sur le même principe que l’encens, certaines entités aiment des fragrances particulières, nous parfumons alors l’espace de travail. Encore une fois, ce n’est pas toutes les entités mais lorsqu’un parfum est demandé, ne vous trompez pas en l’achetant car en matière de préférence, on passe d’un extrême à l’autre avec des eaux florales comme des parfums de luxe.

On évite de porter du parfum lors des séances pour ne pas incommoder l’entité si cette dernière n’aime pas les essences qui le compose. Je pense entre autre au gel douche ou crème hydratante qui sentent trop fort parfois. Il vaut mieux être neutre côté odeur, ce qui ne vous dispense pas de prendre une douche avant de ritualiser. 🙂

Les offrandes alimentaires restent majoritairement les plus utilisées, par chance car c’est beaucoup plus facile à gérer. Il y a 3 façons de faire des offrandes.

La première relève de la magie alimentaire. Il va nous être demandé de cuisiner un repas spécial avec une liste d’ingrédients très précise. Il faut absolument respecter les plats demandés et les ingrédients sous peine de voir échouer son rituel. Ce repas c’est vous qui allez le manger et c’est très souvent un repas unique, il faut impérativement faire les efforts nécessaires pour montrer votre volonté de réussite, ce qui se résume à cuisiner soi-même le repas et non pas acheter tout prêt et on ne chipote pas sur les aliments. Ce n’est pas grave si il y a une épice que vous n’appréciez pas trop, ou que vous deviez manger une pâtisserie, les enjeux sont bien plus important que votre régime alimentaire.

En magie alimentaire, on utilise des ingrédients qui sont appréciés de l’entité et qui vont lui servir de support pour agir sur vous.

En deuxième, il s’agit de la combustion des aliments. Comme en magie alimentaire, il est demandé bien souvent de préparer un repas mais ce dernier sera brûlé selon une technique bien particulière. Les cendres seront récupérées et associées à l’encens lors des séances du rituel. L’entité bénéficiera ainsi des fréquences vibratoires que procurent les aliments, comme peut le faire l’encens.

En troisième, il s’agit de déposer en pleine nature la nourriture. Il peut s’agir d’un plat préparé sur le principe de la magie alimentaire comme un gâteau ou bien des ingrédients non cuisinés comme des fruits, des noix… mais aussi des boissons, bien souvent de l’alcool.

Selon la demande, l’offrande sera déposée dans un lieu précis et surtout vous partez ensuite sans vous retournez et vous ne revenez pas vérifier sur place après si l’offrande a été prise ou non. Elle ne vous appartient plus et la curiosité serait vu comme un manque de confiance. Pour récupérer les offrandes, soit les esprits vont prendre possession temporairement de la faune locale et venir manger, soit ils vont venir récupérer eux-mêmes le cadeau.

La remise des offrandes peut être faite à différents stade du rituel, ce sera le type de magie, le choix du rituel et l’entité qui fixent la dépose. Cependant la plupart des offrandes sont offertes lors de la séance de clôture mais un bon nombre d’entités souhaitent les voir durant le rituel.

8 reponse sur "Les offrandes en rituel"

  1. Coucou Elodie 🙂
    Merci beaucoup pour cet article. il est très enrichissant et lève le voile sur certains aspect des rituels!
    Merci pour ce partage de connaissance!
    à bientôt 🙂

    • Bonjour Julia!

      Je ne sais pas si je verrais un jour la fin des connaissances à partager mais ravie que cela t’aide.

      Je t’embrasse ainsi que ton mini toi en devenir 🙂

  2. Bonjour à vous je voudrzis savoir quelle sont les significations j’ai prier en faisant appel à l ange gardien d’une amie à lhopitl’h pour une opération…..qu’il la protège et j’ai mis un verre d’eau secoupe de gros sel et une pomme et au fur à mesure de la journée et nuit plein de dessins symbole sont sur la pomme et je ne sais pas c que sa veux dire pourriez me aider

  3. Bonjour, personnellement dans ma pratique, je n’ai pas d’offrandes à faire, je suis dans la Haute Magie, mais attention, une petite débutante, à un petit niveau ^^ J’ai d’ailleurs plus d’études que de pratique quand je regarde, d’ailleurs je ne sais pas pourquoi, je préfère apprendre que pratiquer bien souvent.
    J’ai trouvé l’article très intéressant. Comme je vous l’ai dit sur votre chaine, j’apprécie de trouver quelqu’un qui a la meme ligne de pensée que la mienne, ça fait beaucoup de bien. Trop de choses fausses circulent, entre autre certains présentent l’offrande comme un « cadeau » à l’esprit, mais la vérité est qu’on le nourrit et qu’on pactise aussi, et trop peu le disent, ce qui entraîne les gens dans une magie qu’ils ne maitrisent pas car on a pas tous la chance d’avoir un guide physique ou non physique, et tout seul…ça mène à la catastrophe ce type de conseil. Je vois des gens faire vraiment n’importe quoi et avancer sur un chemin dangereux (entre autre cette « mode » d’invoquer lilith et lucifer sous couvert que c’est un ange de lumière et la 1ere ève, quand je vois ça je tremble pour ces personnes).
    Mais malgré tout je me pose une question, par curiosité. J’ai vu des pratiquants wiccans, pagans et autres, mettre des offrandes lors des sabbats et esbats, alimentaire, sur leur autel. Et après? On en fait quoi de ses aliments? parce qu’il est évident que ça va pourrir sur l’autel…
    J’ai aussi une autre question moins en rapport avec l’article mais que pensez vous de la magie dites naturelle ou de campagne? Ces rituels avec deux trois ingredients de cuisine,pierre et éléments, composée de charmes. pensez vous qu’elle fonctionne? Personnellement je vois cela comme des coups de pouce énergétique, favoriser les énergies pour nous aider à obtenir ce que l’on souhaite mais pas comme un vrai rituel de magie (d’ailleurs je l’a nomme la magie énergétique) Quel est votre avis ?

    Merci du temps que vous prendrez à me lire et répondre, une belle fin de semaine à vous 🙂

    • Bonjour Nathalie,

      Le principe même de la Haute Magie fait qu’il n’y a pas d’offrandes car grâce aux attributs on se positionne « hiérarchiquement » au dessus des entités. Il faut considérer aussi que l’on ne cherche pas les mêmes choses en Haute Magie et en sorcellerie, ce sont deux pratiques bien distinctes mais pas incompatibles puisque la première sert surtout à parfaire ses connaissances et sa pratique.

      L’offrande est une rémunération pour l’entité en échange de son travail, il n’y a rien de négatif à le faire mais beaucoup de personnes ont en tête des sacrifices animaliers or ce type d’offrandes restent limitées à certaines pratiques.

      En ce qui concerne les offrandes alimentaires, elles doivent être mangé ou déposer en nature. Rien ne se perd, les esprits de la nature chevauchent alors les pratiquants ou les animaux afin de bénéficier de l’énergie des aliments.

      Par expérience, je sais que ceux qui pratiquent la Haute Magie ont du mal à concevoir tout ce qui relève de la basse magie ou sorcellerie comme étant des pratiques nobles mais un Haut Mage débutant sera dépourvu fasse à un sorcier aguerri. Le vaudou est une magie naturelle par exemple, quand à la magie des campagnes, bien pratiquée, elle peut être puissante. Comme dans chaque pratique, tout dépend très souvent de l’opérateur.

  4. Ce que j’ai voulu dire maladroitement, ce n’est pas que c’est mal, c’est que beaucoup font des offrandes sans savoir réellement dans quoi il s’engage, même si l’offrande n’est pas animale, il s’agit de nourrir pour un retour, mais beaucoup voient ça comme un hommage, ils n’en connaissent pas vraiment le fonctionnement. Je les vois faire des choses dangereuses parce qu’à la base, les sources du net, ne donne pas les informations essentielles. La wicca et autre courants sont une « mode » sur le net en ce moment et je pense que la magie n’en est pas une, on est pas dans Charmed, il faut prendre conscience que ce n’est pas un jeu, ou quelque chose que l’on clame parce qu’on trouve ça trop cool. C’est surtout de l’aide pour autrui et un chemin pour nous meme.

    Non je n’ai pas de préjugé de type une magie est supérieure à l’autre, ce sont juste deux courants différents pour moi mais vous avez raison, beaucoup ont cette idée, ce qui est complètement erroné. Beaucoup de sorciers seront en effet plus fort en pratique mais leur point faible sera la connaissance. Le fait de plus étudier que pratiquer est un point faible mais en même temps étudier, nous donne accès à des choses qui sur le long terme rend les rituels plus puissant au fil des années. On explore aussi des choses qu’ils n’exploreront jamais. Souvent aussi si l’esprit avec lequel il travaille n’est pas assez puissant alors ils n’atteindront pas certains rituels, or dans la Haute Magie on a accès à tout avec la patience, le temps et le travail. Pour moi rien ne peut être plus fort que les énergies d’En Haut, mais là je ne m’étendrais pas, car au final c’est propre à chaque pratiquant, à ses visions et à ses croyances ^^ le respect des autres avant tout et puis chaque pratique et chaque pratiquant est différent, peut on réellement faire une généralité d’une branche ou d’une autre ! Je ne le pense pas…

    Je m’interrogeais juste sur cette magie dites naturelle qui me laisse un peu perplexe c’est vrai 🙂 Des fois la basse magie est une énigme pour moi, mais c’est juste que ça ne colle pas à ce que j’ai acquis, rien qui me fasse me sentir « supérieure » La curiosité m’a amené à approcher la Basse Magie, mais elle ne me convient juste pas, apres je respecterais toujours les personnes en face. Je ne l’a pratique pas mais je l’étudie quand meme, juste pour connaitre. Pour moi la Haute Magie je ne l’ai pas choisi parce que je l’a pense plus forte, je l’ai choisi (bien que je ne l’ai pas réellement choisi, c’est plus elle qui m’a choisi) parce que tout simplement c’est celle qui s’adapte le mieux à ma vision des choses mais aussi parce que j’ai eu un appel que j’ai choisi d’accepter. Là où je ne vous rejoint pas c’est sur le fait de se positionner hiérarchiquement au dessus des entités, ce n’est pas mon cas, il y a des courants de Haute Magie où ce n’est pas le cas, je ne suis pas hiérarchiquement au dessus, c’est tout simplement impossible pour moi, si j’avais cette pensée, Il ne serait même pas venu à moi mais là encore c’est un gros débat et je ne m’aligne pas sur la pensée majoritaire lol.

    Merci d’avoir pris le temps de me répondre, c’est gentil, un beau week end à vous 🙂

    • Ce qui vous rend puissant, c’est la pratique et cela vous ne pouvez pas le changer, aucun livre ne vous apportera la puissance nécessaire à un rituel quelque soit le courant opératif que vous choisissez. C’est en étant au contact des entités que vous apprenez le plus, c’est d’ailleurs ce qu’on fait les Papus, Bardon et cie… mais même moi je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’ils ont écrit car lorsque je pratique et que je mets mes résultats en comparaison des leurs, ils ne sont pas forcément identiques et cela vient du fait que mon âme m’apporte une différence de part son niveau. Pour bien connaître les dieux égyptiens, je peux affirmer que Bardon n’était pas une réincarnation de Thot bien quil fût persuader du contraire, j’ai visité les sphéres planétaires aussi selon ses instructions et là où il dit qu’il n’y a aucun intérêt à aller sur la sphère saturnienne car les intelligences pourraient nous tuer, j’y suis allée et j’en ai tiré mes propres leçons (force est de constater que je suis toujours vivante mais que effectivement, il faut s’accrocher pour dialoguer avec les intelligences saturniennes et ce n’est pas ouvert à tout le monde). Si vous voulez progresser, vous devez pratiquer car ce que vous faites aujourd’hui c’est comme apprendre le code de la route en vous refusant de conduire…

      Je maintiens mes propos sur notre position lors des rituels de Haute Magie, les attributs nous permettent de nous positionner en tant que divin et refuser cette place lors des rituels, revient à refuser sa vraie nature. Alors certes vous n’êtes pas une déesse aujourd’hui mais de fait, le divin coule dans vos veines et c’est cela que vous mettez en avant. De plus, il faut faire preuve d’autorité auprès de certaines entités, ne croyez pas que vous obtiendrez ce que vos voulez en pensant que vous leur êtes inférieure car elles sont dans les plan supérieurs. Reprenez les bases, de quoi êtes-vous composée? Une âme, un esprit et un corps physique. Votre esprit pilote votre corps dans le plan physique mais votre âme guide votre esprit depuis l’astral (= les plans supérieurs). Ce n’est pas parce que nous sommes dans la matière que nous n’avons pas accès aux différents plans et que nous ne sommes pas des êtres dignes de ce nom.

      Et pour terminer, je suis d’accord sur les aberrations que l’on trouve sur le net, certains feraient mieux de se taire mais bon, c’est la vie et je pense que c’est toujours mieux qu’il y ait une libération de la parole même si tout n’est pas juste que de ne rien dire du tout. L’avantage de la prolifération des sites ésotériques, c’est que cela devient difficile de ne pas tomber dessus et cela permet d’amener une réflexion, si autant de monde en parle, c’est qu’il doit bien avoir une raison. Libre ensuite à chacun de trier les informations reçues et d’expérimenter puisque tel est le but.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la Magie est en Vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article.

-La Magie est en Vous-Tous Droits Réservés 2018-