• LOGIN
  • Votre panier est vide.

Introduction sur le pH des aliments

Comme toute substance, les aliments ont un pH qui varie selon leur catégorie, impactant ainsi notre métabolisme lors de la digestion. Pour rappel, la définition que vous trouverez le plus souvent pour expliquer le potentiel hydrogène, plus connu sous le symbole pH, est la mesure de l’activité chimique des ions hydrogènes. Pour simplifier, on peut considérer que l’activité chimique est l’écart de valeur des propriétés d’une solution entre deux états différents. Pour comprendre, le référentiel utilisé pour calculer le pH est celui de l’eau pure à 25°, qui est considéré comme neutre. Le pH de l’eau est acide lorsqu’il est inférieur à 7, la concentration d’ions hydrogènes est plus importante, et plus elle augmente, plus le pH diminue. A l’inverse, le pH de l’eau est basique lorsqu’il est supérieur à 7, logiquement, plus la concentration d’ions hydrogènes est réduite, plus l’eau est basique. Les termes basique ou alcalin peuvent être utilisés indifféremment puisqu’ils sont synonymes.

Pour la petite histoire, c’est le chimiste danois Søren Sørensen a qui l’on doit le pH alors qu’il travaillait dans les années 1900 sur les effets des concentrations des ions sur des protéines. Il décida d’introduire le concept de pH en prenant conscience de l’importante présence d’ions hydrogènes. On peut remercier aussi Lavoisier, chimiste français, pour avoir nommer ce gaz « hydrogène ». Il est composé en grec du préfixe « hydro », signifiant « eau », et du suffixe « gène », signifiant « engendrer ». Je trouve cela très beau et très juste surtout lorsque l’on sait que l’hydrogène est le principal élément constituant du Soleil et de la plupart des étoiles puisque sa fusion est leur source d’énergie. C’est aussi un composant des planètes où on le retrouve sous diverses formes solide, liquide et gazeuse. Il rentre aussi dans la composition de la matière entre les étoiles et les galaxies. L’hydrogène est présent partout et est source de vie.

La quantité d’hydrogène dans nos aliments influencent leur pH, nous allons donc avoir des aliments acides ou alcalins. C’est une notion qui est importante à prendre en compte dans son alimentation quotidienne, car notre corps a un pH à tendance neutre ou légèrement alcaline hormis la peau qui est acide. Ainsi, suivant les aliments que nous consommons, nous allons influencer cet équilibre acido-basique on va alors parler d’acidose si le pH est trop bas et d’alcalose si celui-ci est trop élevé. Ce sont entre autre certains de nos organes, comme les poumons, le foie et les reins, qui compensent la modification de cet équilibre en accroissant généralement leur activité. L’équilibre acido-basique du sang est prioritaire pour notre corps, ce qui explique la faible variante du pH sanguin. Le corps va nettoyer le sang au fur et à mesure et stocker le surplus de ces acides dans le tissu conjonctif pour être tous éliminés dans un certain délai par les reins et les poumons. Il faut savoir que le corps produit naturellement de l’acidité, en plus grande quantité en journée du fait de nos activités comme la digestion, le sport… La nuit la production d’acide diminue et si une seule nuit ne suffit pas pour évacuer toutes les toxines acides acquises en journée et que l’apport en nouvelles toxines les jours suivants reste identique, alors c’est le début d’un dysfonctionnement à plus ou moins long terme.

Notre organisme peut s’acidifier par différentes manières, en plus d’une mauvaise alimentation typique des pays occidentaux dans laquelle les aliments acides, riches en viande, transformés et très salés, seront favorisés au détriment des aliments alcalins, riches en magnésium et potassium. Le manque d’activité physique, mauvaise oxygénation, tous les états de stress et de colère, le manque de sommeil… C’est au global le mode de vie qui est à repenser afin d’améliorer sa qualité de vie. Faire un état des lieux sur les points à travailler est la première des choses. Vous devez vivre en conscience, bouger en fonction de vos capacités physiques, ne pas hésiter à marcher ou à reprendre une activité physique, travailler sa respiration. Faire des cures de désintoxication (ou détox) de temps en temps. Et surtout modifier votre alimentation en réduisant les aliments acidifiants et augmentant l’apport des aliments alcalins. Privilégiez les aliments crus lorsque cela est possible et variez au maximum afin d’avoir tous les apports en vitamines et minéraux nécessaires. Pensez aussi à faire attention aux associations alimentaires. Ce n’est pas très compliqué à mettre en place, c’est plus une question de bonne volonté.

En ce qui concerne l’alimentation, je voulais vous fournir un tableau des aliments acides et alcalins mais en fonction des différents sites, certains aliments changent de catégorie, ce qui ne me permet de vous donner un information juste. Néanmoins, si cela vous intéresse, en  parcourant le web à votre tour, vous pourrez y trouver les informations dont vous avez besoin. Je vous invite à visiter le site http://www.acide-basique-aliments.com/ qui parle exclusivement d’alimentation acido-basique.

Tableau des aliments

 

 

0 reponse sur "Introduction sur le pH des aliments"

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la Magie est en Vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article.

-La Magie est en Vous-Tous Droits Réservés 2018-