• LOGIN
  • Votre panier est vide.

Le nom des âmes, des êtres supérieurs et des entités

Notre curiosité naturelle et notre besoin de nommer les choses nous poussent souvent à vouloir connaître le nom des esprits qui nous entourent, or ce n’est pas toujours possible ni conseillé. Lorsque je fais des voyances ou bien des lectures akashiques, souvent les gens me demandent le nom de leur guide ou si ils avaient été telle personne ou bien encore quel était leur nom dans leur précédente vie. C’est une demande aussi que j’ai régulièrement lors des dégagements d’entités, savoir quelle est la bête qui était à l’origine de l’emprise. J’ai fait l’erreur une fois de nommer un esprit et on ne m’y reprendra plus, aussi je pense que c’est important de vous expliquer quels noms nous pouvons connaître, ceux où nous sommes autorisés et ceux qu’il vaut mieux éviter.

En premier, je souhaite parler du nom de l’âme. Lors de sa création, la source divine va lui attribuer un nom, elle le portera tout le long de sa vie d’âme et ce peu importe ses incarnations. Le nom d’une âme est le secret le mieux gardé dans l’univers tout entier car il est quasi impossible de le savoir. Si jamais vous veniez à l’apprendre, ce serait à un moment précis dans la vie de votre âme et au prix de très nombreux rituels. C’est très dangereux pour soi et son âme de découvrir son véritable nom car une fois qu’il est connu de vous, il devient accessible à n’importe qui et l’âme sera alors une proie facile pour tous les êtres perfides qui souhaitent se l’approprier. Si jamais, lors d’une séance de voyance ou autre, une personne venait à vous donner le nom de votre âme, vous pouvez être certain qu’il s’agisse d’un mensonge.

Il n’y a pas non plus de nécessité particulière à savoir comment vous vous appeliez dans vos anciennes vies, à moins que cela ne soit une obligation à votre vie actuelle. La curiosité à ce stade n’est pas la bienvenue à moins que votre mission de vie ne vous l’impose. L’histoire de cette incarnation et toute la symbolique qui l’entourent sont importantes, cela mérite donc de connaître le nom ou les noms.  Mais les êtres qui vivent ce genre d’épreuves ne savent que trop bien le prix d’une telle connaissance et ce que cela implique. Si vous avez à connaître une de vos vies antérieures et/ou le nom qui y était associé, cela s’imposera à vous et vous le découvrirez seul car cela fait partie intégrale de l’enjeu de la mission, savoir vous reconnaître.

Bien souvent les personnes souhaitent connaître le nom de leur guide afin de pouvoir communiquer avec lui. Dans l’inconscient, pouvoir le nommer revient à tisser un lien fort avec lui mais c’est complètement inutile. Votre guide est là pour vous, il est présent en quasi permanence à vos côtés et se manifeste à chaque fois qu’il est nécessaire. Vous n’avez pas besoin de connaître son nom, vous avez juste besoin de l’écouter. Ce n’est pas vous qui décidez mais bien lui qui fait ce qui est nécessaire au moment parfait. Si d’aventure vous connaissiez le nom de votre guide, sachez que ce n’est pas son vrai nom puisqu’il est une âme désincarnée et qu’il ne vous communiquera jamais son nom d’âme. Le nom qui vous sera donné est celui que vous serez capable de comprendre à ce moment-là.

De la même façon, certaines personnes pensent canaliser tel ou tel êtres supérieurs, je ne dis pas que ce n’est pas vrai ni impossible, mais je ne peux que vous inviter à la prudence et à vous assurer de la véritable nature de votre interlocuteur. Même durant les rituels de magie, alors que tout est fait pour verrouiller un maximum sur le bon esprit, il arrive que ce soit un autre qui nous induise volontairement en erreur alors que vous avez le bon nom. Faites attention lorsque vous souhaitez évoquer ou invoquer et de manière générale testez toujours l’entité que vous sollicitez. Je vous conseille de parfaitement vous documenter (ailleurs que sur wiki…) sur l’être en question et de lui poser les bonnes questions, ainsi vous pourrez le juger sur ses réponses.

En ce qui concerne les entités du bas astral, elles portent bien entendu toutes un nom et les plus connues sont les démons qui sont répertoriés en démonologie. Je refuse systématiquement de donner le nom de l’entité que je viens de dégager car si je vous le dis, vous allez y penser et cela revient à entretenir un lien avec cette intelligence maléfique. Il faut savoir que lors d’un dégagement ou d’un exorcisme, on ne détruit pas forcément l’entité, elle peut être écartée, renvoyée dans son plan… Si vous avez en tête son petit nom, cela va vous hanter en quelque sorte et l’entité aura toutes les opportunités nécessaires pour revenir vers vous. N’oubliez pas que les mots vibrent et en prononçant même mentalement son nom, vous vous alignez sur elle.

Je pense sincèrement qu‘au-delà de poser un nom sur un esprit, il est plus important avant tout de savoir les reconnaître. L’usurpation d’identité est un jeu pour lequel les entités du bas astral ont une grande passion, aussi concentrez-vous plus sur les ressentis que sur le nom en lui-même, c’est le meilleur conseil que je puisse vous donner. Vous devez apprendre à reconnaître lorsque c’est votre guide ou vos êtres chers qui sont auprès de vous, l’amour qu’ils dégagent alors pour vous est le signe que vous êtes avec les bonnes « personnes » car les démons sont incapables d’amour, ils sont froids et égocentriques, ils ne supporteront pas de recevoir de l’amour et de la lumière, c’est contre nature.

4 reponse sur "Le nom des âmes, des êtres supérieurs et des entités"

  1. Bonsoir
    J ai besoin de conseils s il vous plait. J écris une langue que je ne connaconnais pas. Que je peux traduire grâce à Internet. Dois je continuer l écriture avec cette entité ? Merci

    • Bonjour Elisabeth,

      Les entités des plans supérieurs n´ont pas le droit de canaliser à la sauvage ainsi, peu importe ce qui peut être dit en écriture automatique, c´est le bas astral qui communique. Il est nécessaire de fermer ce canal et de refuser tous échanges dorénavant sinon elle va s´incruster plus dans votre vie si elle sent que vous êtes réceptive.

      Je répondre plus en détail à votre mail.

  2. Si on vous écoute il ne faut pas parler aux entités ni même les écoutés..
    Vous êtes un charlatan. Vous ne connaissez rien et vous vous mettez dans la merde.

    • Bonjour Ismaël,

      Vous feriez mieux de relire cet article afin de m’expliquer à quel moment j’ai dit de ne pas parler aux entités? Cherchez bien surtout, ce n’est écrit nulle part. Je mets en garde sur le fait de vouloir en permanence nommer les entités uniquement et de faire attention aux ressentis que l’on peut avoir lorsque l’on souhaite communiquer avec une entité afin de s’assurer que c’est la bonne.

      Pour ce qui est du reste de votre commentaire, je ferais comme à mon habitude, c’est à dire me passer de l’avis des gens aigris qui critiquent sans connaître ni le sujet, si la personne.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la Magie est en Vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article.

-La Magie est en Vous-Tous Droits Réservés 2018-